Fantastique

La Maison Bleu Horizon – Jean-Marc Dhainaut

Résumé:

Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?


Mon avis:

Ah les maisons hantées ! D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été attirée par ce thème comme un papillon de nuit l’est par la lumière d’une ampoule. De plus, je trouve la couverture très jolie visuellement. C’est donc avec curiosité et grand plaisir que je suis partie à la découverte de cette maison.

Remontons le temps jusqu’en 1985. Une ancienne maison de maitre reculée, aux portes d’un petit village. Une famille de la ville vient récemment de s’y installer. Le père, qui s’est absenté pour son travail ne donne plus signe de vie depuis une dizaine de jours. Il faut dire que nous sommes au cœur d’un hiver bien rude et les importantes chutes de neige mettent à mal les moyens de communication modernes.  Hélène, la maman et ses deux enfants Peggy, une adolescente en pleine période de rébellion et Thomas un petit garçon terrorisé par le feu, se retrouvent seuls et sont témoins de phénomènes paranormaux. Des voix, des bruits de pas et des apparitions rythment leurs nuits. N’y tenant plus, Hélène décide de faire appel à Alan Lambin, un spécialiste en phénomènes paranormaux et lui demande de se présenter au plus vite à son domicile afin de faire toute la lumière sur ce qu’il se passe entre les murs de la vieille bâtisse.

Des personnages classiques, une trame n’ayant pas grand-chose d’innovent et commune à bon nombre de livres traitants du phénomène de hantise me direz-vous. Oui, effectivement.

Toutefois, les événements vont prendre une tournure tout à fait inattendue. Alan n’est pas un simple chasseur de fantôme. Il met un point d’honneur à traiter les prétendus cas de hantise de manière scientifique et rationnelle. Et lorsqu’il tente d’en apprendre plus sur l’identité et l’histoire des supposés esprits qui hantent les lieux, il va se retrouver confronté à un cas de hantise qu’il ne sera pas prêt d’oublier de si tôt.

Je m’étais attendue à une bonne dose de frayeur, comme j’en ai par exemple connu lors de la lecture des romans de James Herbert traitant également de phénomènes de hantises. Certes, certains passages m’ont fait sursauter. Mais je ne m’attendais absolument pas à être submergée par un tel torrent d’émotions et passer de la peur, aux larmes et finalement à la joie en si peu de pages.

En effet, au-delà d’un simple roman fantastique classique, Jean-Marc Dhainaut propose une histoire bouleversante au temps de la Première Guerre mondiale et aborde le douloureux souvenir des « fusillés pour l’exemple ». Ces centaines d’hommes tués, à tort ou à raison, afin d’éviter les paniques généralisées au sein des troupes.

La Maison Bleu Horizon est une excellente surprise que je recommande chaudement. J’ai beaucoup apprécié ce mélange entre roman fantastique et historique qui rend cette histoire réellement captivante. Cependant, si vous êtes férus d’épouvante et que vous êtes à la recherche d’un livre qui vous fera passer des nuits blanches, vous risquez d’être déçus.


Note: ★★★★★

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s