Thrillers

Le mal en soi – Antonio Lanzetta

Résumé: 

Le petit bourg de Castellaccio, dans la région du Cilento, au sud de l’Italie, abrite un très vieux saule. À la fin de l’été 1985, on a retrouvé le corps de la jeune Claudia pendu à ses branches, sa tête décapitée gisant entre les racines. Trente et un an plus tard, pendue au même arbre, torturée de la même façon, la dépouille grouillante de vers d’une autre jeune fille contemple Damiano Valente, le Chacal, un célèbre écrivain de true crime. L’Homme du saule est revenu à Castellaccio.
Hypersensible, méthodique et acharné, le visage rongé de cicatrices et condamné à traîner sa jambe brisée, tenant grâce à la morphine, Valente est hanté par cet été de la peur où lui et ses amis Claudia, Flavio et Stefano ont été fauchés par la haine, la folie et la mort. Quand le commissaire De Vivo l’appelle sur l’enquête, la traque peut commencer.


Mon avis:

Pour ma dernière lecture de 2019, j’ai choisi de découvrir « Le mal en soi » de Antonio Lanzetta. J’ai eu l’occasion de rencontrer l’écrivain lors du salon Iris Noir et en ai donc profité pour me procurer ce roman à la couverture intrigante (et une petite dédicace au passage 😊).

« Le mal en soi », n’est pas un thriller comme tant d’autres dans lesquels nous suivons un ou plusieurs enquêteurs dans leur traque d’un psychopathe, « l’Homme du saule » dans ce cas précis. C’est avant tout l’histoire de trois adolescents dont la vie bascule en août 1985, été durant lequel leur amie Claudia est retrouvée assassinée et pendue aux branches d’un vieux saule. Pour Damiano, Stefano et Flavio, cet événement marquera à jamais la fin de l’insouciance et l’innocence et les hantera, durant trente et un ans. Trente et une longues années durant lesquelles « l’Homme du saule », qui n’aura jamais été identifié, ne fera plus parler de lui. Jusqu’à aujourd’hui. Pour les trois amis, l’heure est enfin venue de mettre un terme à ces années de doutes et douleur par n’importe quel moyen. Car en fin de compte, l’amitié est la seule chose qui compte.

On pourrait croire que, du fait que l’enquête n’est pas le sujet principal du livre, cela le rend terne et monotone, d’autant plus qu’il s’agit d’un thriller et que l’on s’attend donc à de l’action. Eh bien pas du tout. Tout l’intérêt de ce roman réside justement dans ce jeu psychologique que l’auteur a mis en place. L’on découvre les personnages au fil d’alternances temporelles entre l’été 1985 et aujourd’hui et cela rend la lecture d’autant plus difficile et douloureuse.
Lorsque l’on suit Claudia et les trois amis lors d’une sortie à la mer, ou d’une promenade dans les bois, le moindre personnage à l’air louche, le moindre bruissement de feuille fait remonter une sensation d’inconfort, de peur voir de paranoïa, car l’on sait quel destin funeste attend la jeune fille et l’on aimerait tout faire pour l’en protéger. Et lorsque l’inévitable se produit, un sentiment de vide et d’impuissance s’installe, bien vite suivi par une envie de vengeance et de voir le coupable lui-même pendu à son cher saule.

« Le Mal en soi » c’est aussi une plongée au cœur des instincts les plus primitifs et les plus obscurs de la nature humaine. Nous avons tous en nous une part d’obscurité qui pointe le bout du nez lorsque nous sommes confrontés à des situations injustes ou lorsque l’on nous fait du mal. Cependant, tout est une question de contrôle et beaucoup parviennent à contenir ces vagues de rage et de violence. Mais pour d’autres, cela est beaucoup plus difficile et Flavio, notamment, l’apprendra à ses dépens.

C’est également avec beaucoup de passion et d’amour que l’auteur nous parle de sa terre natale. L’Italie du Sud et le petit village rural de Castellaccio où tout le monde se connait, où la mafia n’est jamais bien loin et où le soleil peut être assomment et les pluies torrentielles. Je n’y suis jamais allée et pourtant, j’avais la sensation de retrouver un endroit familier et cela a également facilité l’immersion dans cette sordide histoire.

Avec « Le mal en soi », Antonio Lanzetta signe un excellent premier roman qui fait de lui un auteur très prometteur et certainement à suivre. En tout cas, j’attends son prochain roman avec impatience !


Note : ★★★★★

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s